Conseil public du 9 février 2015

Communiqué de presse suite à la Séance plénière du Conseil Général du lundi 9 février 2015

S’agissant du budget primitif 2015 :

En réponse aux propositions de réduction des dépenses de fonctionnement (hors RSA) qui sont nécessaires pour maintenir dans la durée la capacité d’investissement de la collectivité départementale en faveur de tous les Val-de-Marnais et garantir la pérennité des missions assurés pas les agents du Conseil Général, la majorité départementales de Gauche a attaqué en reprochant aux élu(e)s UMP de vouloir réduire les dépenses de personnel et le montant des subventions aux associations.

Or, concernant les associations, Olivier CAPITANIO a clairement précisé dans son intervention qu’il ne s’agissait pas de toucher aux subventions en faveur des associations sportives, culturelles et sociales qui interviennent quotidiennement dans les villes et les quartiers mais de réduire, voire supprimer, des financements souvent très importants accordés à des associations « para-départementales » comme la Biennale des Poètes (233 000 € par an, soit un coût de 466 000 € pour une manifestation sans notoriété et qui n’attire que très peu de public) ou à des associations ayant des trésoreries très importantes (certaines disposent d’une trésorerie de plusieurs centaines de milliers d’euros et des revenus liés à des placements).

Concernant la réduction des dépenses de fonctionnement (hors RSA) dont les dépenses de personnel, Olivier CAPITANIO a souligné l’hypocrisie de élu(e)s de la majorité départementale de Gauche qui s’offusquent de ces propositions alors même que plusieurs élus de Gauche ont annoncé eux-mêmes dans leur collectivité qu’ils allaient réduire les dépenses de fonctionnement y compris les dépenses liées à la masse salariale :

- Article du Parisien 94 daté du 22 janvier 2015 intitulé « Les villes se serrent la ceinture » dont la Ville d’Alfortville http://www.leparisien.fr/espace-pre…

- Interview de Didier GUILLAUME, Maire de Choisy-le-Roi et Conseiller Général PCF, dans le journal Première Heure Ile-de-France du 19 décembre 2014 qui annonçait « une baisse de 5% des activités et donc des dépenses des services ».

Les élu(e)s du groupe UMP Val de Marne Autrement ont voté CONTRE le budget primitif 2015.

*****

S’agissant de la communication intitulée « Contribution du Département à la préparation de la Conférence Climat 2015 (COP21) : Olivier CAPITANIO, Président du groupe UMP Val de Marne Autrement, a indiqué qu’il était tout à fait logique et nécessaire que le Conseil Général du Val-de-Marne participe à la réflexion sur le changement climatique dans le cadre de la préparation de la Conférence environnementale de Paris prévue en décembre 2015 : « Pour nous, il n’y a pas d’ambigüité. C’est un sujet majeur qui mérite toute notre attention et notre investissement ».

Néanmoins, Olivier CAPITANIO a expliqué que les élu(e)s du groupe UMP Val de Marne Autrement n’étaient pas dupes de la petite orchestration engagée par la majorité départementale au travers de l’organisation de la journée du 12 février 2015 (colloque intitulé : « Le Val-de-Marne en mouvement pour le climat »).

Mais à six semaines des élections départementales, organiser ce rendez-vous avec beaucoup de communication autour (articles dans la presse, dans le magazine départemental de février 2015, sur le site internet du CG94, par l’envoi de mail et d’invitation papier…), cela ne trompe personne. C’est une opération de communication à visée électoraliste dans un contexte où les relations entre les Verts et les Communistes paraissent bien délicates.

Il faut en effet en urgence redorer le blason écologique du département du Val-de-Marne, fort mal classé en la matière depuis quelques années. Le magazine « La Vie » réalise un palmarès annuel des départements les plus engagés en matière de développement durable. Cette année encore le Val-de-Marne était bon dernier.

Et d’ailleurs, Jacques PERREUX, conseiller général EELV, n’a pas manqué de souligner dans un article du Parisien94 daté du 19 novembre 2014 et intitulé « Le département est-il vraiment un cancre en écologie ? » : « Ce sont des domaines où il faut de la volonté, de l’audace mais le département est devenu poussif  ».

La ficelle est un peu trop grosse. Dans ces conditions, Olivier CAPITANIO a indiqué que les élu(e)s du groupe UMP Val de Marne Autrement ne participeraient pas à cette initiative à cette date.

La Conférence environnementale de Paris n’a lieu que dans neuf mois. Olivier CAPITANIO a conclu en disant qu’il aurait été judicieux de ne pas monter ce colloque à la va-vite et que cela aurait eu sans doute plus de sens d’organiser cette initiative à l’occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable qui se tient fin mai – début juin 2015.

*****

S’agissant de l’apport au capital de la SOGARIS du foncier de la plateforme logistique de Rungis :

Dans son intervention, Olivier CAPITANIO, Président du groupe UMP Val de Marne Autrement, a rappelé que les élu(e)s de son groupe n’avaient pas d’objection de principe sur cette délibération mais qu’ils leur manquaient un certain nombre d’informations significatives pour pouvoir s’engager dans la direction proposée.

Olivier CAPITANIO a fait remarquer que le Département de Paris, principal actionnaire de SOGARIS, tenait également une séance ce lundi 9 février 2015 et que l’ordre du jour définitif de cette séance ne contenait pas de délibérer en la matière. De plus, le Conseil Général des Hauts-de-Seine, autre actionnaire, ne compte pas délibérer avant les élections départementales de mars 2015.

Par ailleurs, le compte-rendu des commissions thématiques du Conseil Général du Val-de-Marne indique clairement que la simulation de la valorisation du foncier au sein du capital de SOGARIS n’était à ce jour qu’indicative dans l’attente du bilan comptable 2014 et que des études sont en cours par des cabinets d’expertise.

Dans ces conditions, le groupe UMP Val de Marne Autrement a proposé le report de la délibération. Le Président du Conseil Général ayant décidé de maintenir la mise aux voix de cette délibération, le groupe UMP Val de Marne s’est abstenu.

Une réflexion au sujet de « Conseil public du 9 février 2015 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *