Conseil public du 20 octobre , Commissions permanentes du 20 octobre et du 03 novembre 2014

Consultez  le communiqué de presse de notre groupe concernant le Conseil Public du 20 octobre :

http://valdemarne-autrement.fr/Communique-de-presse-suite-a-la.html

Comptes rendus des Commissions permanentes :

La commission du 20 octobre comportait 46 dossiers. Ils concernaient des affaires courantes, subventions sportives, bonifications au SAF 94, divers travaux dans les crèches, une subvention à la ville de Villeneuve Saint Georges pour la renaturation des berges de l’Yerres, et notre groupe les a tous approuvés.

La commission du 3 novembre ne comportait que 28 dossiers à son ordre du jour (après le retrait d’un dossier concernant le tramway T7) mais a fait l’objet de débats soutenus.

Le Président du Conseil avait commencé par souligner certains dossiers :

–          une convention avec l’association « Savoir Apprendre », association avec laquelle il a déjà travaillé dans le cadre d’Ordival pour la création d’ateliers numériques. Pour cette délibération, il s’agit de travailler en collaboration avec l’Exploradôme de Vitry afin de mener des projets culturels à destination des jeunes à partir de 4ans. La subvention accordée est de 10.000 euros ;

–          Des subventions départementales pour des projets labellisés dans le cadre des Rencontres pour la paix et la solidarité : « Un notre Monde » et qui ont été votées à hauteur de 148.350 euros. L’édition 2014 se déroulera du 14 au 23 novembre.

–          Plusieurs subventions en faveur de la rénovation ou la réhabilitation d’équipements sportifs : création d’un skate park à Villeneuve-le-Roi à (26.305 euros), une subvention pour la réhabilitation du gymnase Chevreul à l’Hay-les-Roses (157.760 euros) et une subvention pour la réhabilitation du gymnase Jean Macé à Villiers (209.000 euros).

–          une convention avec l’Association AURORE pour la gestion de logements relais mobilisés dans le patrimoine départemental à Boissy, Chennevières et Sucy.

Notre Groupe Val-de-Marne Autrement a approuvé ces dossiers, et il est  intervenu sur les sujets suivants :

=>rapport 1 : nous nous sommes abstenu sur ce dossier qui  concernait le vote d’un marché d’impression de documents et supports de communication en lien avec la campagne « Val-de-Marne, j’y tiens ».  Olivier CAPITANIO a demandé si la remise de la pétition par le Président FAVIER au Premier Ministre lors de son intervention devant le Sénat le mardi 28 octobre 2014 signifiait la fin de cette opération.

M. FAVIER a répondu que cette campagne est en effet suspendue jusqu’en mars prochain et précise qu’un amendement sénatorial a été adopté pour que les restrictions prévues à l’article L.50-1, au dernier alinéa de l’article L.51 et à l’article L.52-1 du code électoral s’appliquent à compter du 28 octobre 2014.

=> rapport 15, visant à accorder une subvention de 20 000 euros à l’association APEIS. Cette association propose de sillonner le Département via un véhicule  faisant office de « une caravane des droits » afin d’aider les val-de-marnais à retrouver un emploi et à leur faire connaître leurs droits. Cependant, les arguments développés dans le rapport ne sont pas très détaillés et concrets. Faute de précision sur l’objectif de cette initiative, le Groupe a voté  contre ce projet dont l’efficacité reste à prouver !

=> rapport 19 : M.JJP  MARTIN intervient sur ce dossier relatif à la structuration d’une filière « thé équitable » dans la province de Yen-Bai au Vietnam. Il souhaite que le Département se renseigne sur l’utilisation des pesticides et insecticides pour prévenir des dangers sanitaires.  Les cultivateurs de cette province devraient être plus respectueux des normes en vigueur pour la protection des consommateurs.

=> Enfin, le Groupe s’est abstenu sur le rapport 29 concernant le vote d’une garantie d’emprunts de 1.200.000 d’euros pour la construction d’habitats solidaires à Limeil-Brévannes. Le Groupe n’est pas opposé à la nature du projet (qui consiste à créer un Centre d’Hébergement d’Urgence) mais estime qu’il conviendrait de revoir le calendrier d’exécution. Les délais annoncés sont trop courts pour une bonne préparation du projet. Enfin, la Ville de Limeil-Brévannes a fait part de certaines préoccupations pour l’accueil des enfants dans ses écoles qui sont déjà surchargées.