Commission permanente du 9 septembre

59 rapports ont été soumis au vote.

A l’occasion de l’un d’entre eux, qui concernait le fonds d’aide aux projets sur le livre et la lecture, Mary-France PARRAIN, conseillère générale de Maisons-Alfort Sud, a souhaité intervenir pour affirmer notre soutien à ce programme mais également pour avoir quelques éclairages. En effet, nous souhaitions savoir si, dans un contexte de coupes budgétaires, l’exécutif allait réellement s’engager dans ce dispositif. Madame RABARDEL, vice-présidente en charge de la culture, nous a répondu qu’actuellement, il y a très peu de projets éligibles à ce fonds. Elle a également précisé qu’une réflexion était en cours pour intégrer les nouvelles façons d’appréhender la lecture depuis l’arrivée du numérique. Notre groupe soutient l’accès à la lecture pour tous et sera donc très attentif à l’évolution de cette étude.

Par ailleurs, Dominique ROBLIN, conseiller général de Bry-sur-Marne, s’est adressé au Président du Conseil général afin de connaitre l’avancée de l’étude sur la vanne secteur de Joinville. Sa réhabilitation permettrait en effet, en cas de crues, une baisse du niveau de la Marne de 20 à 60 cm selon les endroits.Cela fait maintenant près de dix ans que nous multiplions les interventions sur ce dossier !Une étude a été commandée il y a plus de deux ans par l’Etat ! Après un an de tergiversations, le Conseil général l’a enfin lancée en septembre 2012… nous sommes toujours en attente des conclusions ! Or, il est primordial d’accélérer le processus pour amorcer un dialogue avec l’Etat sur ce dossier capital pour les riverains de la Marne.

L’exécutif s’est engagé à nous donner les résultats de cette étude avant la fin de l’année. Le groupe Val-de-Marne Autrement a pris acte et ne manquera pas de les réclamer si besoin est.

Commission permanente du 26 août 2013 :

Cette séance de rentrée est traditionnellement chargée, celle du 26 août dernier n’a pas échappé à la règle. Ainsi, 73 rapports ont été soumis au vote.

 

Nombre d’entre eux concernaient le soutien aux activités sportives. Comme à notre habitude, notre groupe s’est exprimé en leur faveur.

Un rapport était pleinement d’actualité puisqu’il concernait le dispositif Ordival.

Rappelons-le, ce programme, mis en place en septembre 2012, permet aux élèves de sixième d’avoir un ordinateur portable personnel.

Notre groupe a toujours été attentif à ce dossier en multipliant les interventions pour l’améliorer et faire part de vos inquiétudes.

Cette séance fut donc l’occasion de tirer un bilan de cette première année.

Dès lors, force est de constater que nos mises en garde passées s’avèrent justes. Ainsi, comme nous le craignions, de nombreux ordinateurs ne sont pas utilisés au collège. En cause : le manque de préparation. Les professeurs n’ont pas été formés à cet outil pédagogique et ne peuvent donc pas s’en emparer à sa juste valeur !

Toutefois, nous ne pouvons que nous féliciter de voir le dispositif Ordival étendu à tous les collégiens du Département, y compris ceux des établissements privés sous contrat avec l’Etat. Nous avons toujours défendu l’idée que la fracture numérique concernait tous les collégiens et donc, qu’il fallait les traiter égalitairement.

Désormais, grâce à notre action, chaque collégien qui rentre en classe de sixième aura son ordinateur portable.

Je serai d’ailleurs présent le 14 septembre  au collège du Parc pour participer à la distribution de ces ordinateurs aux élèves du CES du Parc le matin et du CES du Fort l’après midi…En souhaitant à toutes et tous une excellente année scolaire !